dimanche 1 juin 2014

Editoo #5

« Il va y avoir du sport, mais moi je reste tranquille. » Cette phrase a longtemps été mon leitmotiv, je l'avoue. C'est vrai quoi, le sport ça fatigue, c'est dur, ça fait transpirer et on devient tout rouge. Non franchement, à part regarder Roland Garros pendant les révisions, j'étais pas vraiment à fond la forme.
Et puis en grandissant / vieillissant, je me suis rendu compte que oui, c'est dur parfois, mais qu'est-ce que ça fait du bien aussi ! J'ai découvert une nouvelle palette d'émotions : la joie d'une victoire ou la déception d'une défaite, le dépassement de soi ou tout simplement le plaisir de jouer ensemble, continuer de grandir en marquant des points et puis reprendre son souffle...
Le sport devient alors une source de plaisir, de bien-être, surtout après, quand on est allé au bout de ses forces et au-delà de ce qu'on avait imaginé, quand on a perdu mais qu'on est content pour les autres quand même, quand on rentre chez soi, qu'on se blottit dans le canapé et qu'on regarde Roland Garros en se disant que sur le terrain ça aurait pu être soi (on a le droit de rêver non ?).

L'équipe de la rédaction

Aucun commentaire:

Publier un commentaire